Lundi 11 novembre 2002
COMMUNIQUE DE PRESSE de la Fondation du Stade de Genève


L'inauguration du Centre commercial & de loisirs "La Praille" précède de quatre mois l'ouverture du Stade de Genève.

Les délais seront tenus !

Le 14 mars 2003, un match de championnat avec le Servette FC est programmé sous l'égide de la Ligue Nationale.

Au coup d'envoi, les supporters servettiens auront le sentiment d'arriver au bout d'une longue attente. Il y a plus de vingt ans que la nécessité d'une telle réalisation s'imposait. Pour qu'elle devienne réalité, ses promoteurs ont dû faire preuve de beaucoup de ténacité et de persuasion pour vaincre toutes les réticences et désarmer les oppositions, malgré le soutien de la grande majorité de la population. Cela retarda de deux ans au moins le lancement des travaux, avec toutes les conséquences qui en découlent.

"Un lieu de vie, de rencontres et d'émotions", tel est le slogan qui s'inscrit en regard du fascicule qui vante les mérites du Stade de Genève. Aux émotions sportives du terrain répondront les rencontres impromptues à la découverte du Centre commercial & de loisirs de La Praille. Mieux encore, les joies du bowling et les rigueurs du fitness représenteront une forme d'amalgame parfaite.

Ce mélange des genres a beaucoup intéressé les délégués de l'UEFA, venus en tournée d'inspection au mois d'août. Dans un mois, le comité directeur de l'Union Européenne de Football Association désignera l’organisateur du Championnat d'Europe 2008. Genève est l'un des meilleurs atouts de la candidature conjointe Suisse/Autriche.

Habituée à accueillir les grands de ce monde et fière d'abriter de nombreuses organisations internationales, Genève jouit d'un prestige exceptionnel. En disposant enfin d'un stade qui répond aux exigences du football de haute compétition, elle ajoute une corde à son arc. L'état de délabrement avancé des Charmilles avait rendu impossible la simple organisation de matches internationaux. Le siège de l'UEFA, déplacé de Berne à Nyon, ouvre des perspectives intéressantes pour une meilleure utilisation du Stade de Genève : stages d'entraîneurs et d'arbitres mais aussi matches attractifs comme la SuperCoupe entre les vainqueurs de la Ligue des champions et la Coupe de l'UEFA.




Haut


Espace convivial par excellence, le nouveau stade attirera à coup sûr le grand public. Celui-ci est devenu exigeant. Il n'entend plus battre la semelle sous la pluie. La recherche d'un certain confort est patent. Ainsi, en Belgique et en Hollande, où d'importants travaux de rénovation furent entrepris lors de l'Euro 2000, la hausse des spectateurs a été réjouissante. Les Genevois avaient fini par prendre en pitié ce bon vieux Parc des Sports des Charmilles. Ils pourraient bien, en famille, se laisser séduire par le Stade de Genève qui sera inauguré officiellement à la fin avril. Jusqu'en juin, les "events" se succéderont avec des matchs internationaux et en point d'orgue, les concerts de Johnny Hallyday, les 28 et 29 juin 2003.

Financement

Concernant le financement du Stade de Genève, et malgré les divers articles parus dans la presse ces dernières semaines, il n’y a pas de « trou financier » à combler pour terminer le chantier. Le Stade de Genève sera livré à la date prévue et dans le budget prévu initialement pour accueillir les matchs du Servette FC.

Sur la base du projet initial, budgété à CHF 68 millions (HT), il a été possible de réaliser des économies sur les adjudications pour un montant de CHF 2,2 millions. Par la suite, diverses améliorations du projet ont été nécessaires pour CHF 1,9 millions.

Des mesures de sécurité, liées à la proximité de la Gare de la Praille ont également été intégrées au budget de construction pour un montant de CHF 1,6 millions.

Des aménagements et infrastructures complémentaires, nécessaires au confort et à la convivialité d’un stade résolument moderne, font actuellement l’objet d’une recherche de financement complémentaire. Il s’agit de compléter les équipements du Stade afin que toute la population de la région genevoise ait un réel plaisir à venir assister aux différents événements sportifs, musicaux et culturels prévus dans cette nouvelle enceinte. Le montant recherché aujourd’hui par la Fondation du Stade de Genève s’élève à CHF 6 millions.

Contact :
M. Pascal CHOBAZ

Membre de la Fondation du Stade de Genève
et Conseiller Administratif de la Ville de Lancy
Tél. 022 706 15 11 (Mairie de Lancy)
ou 079 203 39 15