home
complexe
les acteurs
sponsoring et publicité
accès
contact
liens

COMMENTAIRES


Servette FC–FC Neuchâtel Xamax 0-0

» Photos du match

Un score trompeur

Le score est trompeur. Les deux équipes se sont créées de multiples chances de but mais soit par malchance ou précipitations, elles n’en concrétisèrent aucune. Longtemps, les Xamaxiens prirent un certain ascendant. Ils auraient dû logiquement s’assurer un avantage à la marque au cours de la première période. Le réveil des Servettiens coïncida avec l’introduction d’Obradovic à la 58e minute. Il était à l’origine de la première action réellement dangereuse des Servettiens à la 71e minute. Dix minutes plus tard, les Xamaxiens croyaient bien tenir la victoire lorsque Leandro fusillait Roth à bout portant. Mais l’envoi du Brésilien rebondissait contre la base du montant opposé avant de longer la ligne. A la 83e, Leandro n’exploitait pas une autre balle de but sur une prouesse technique de Sanou, l’ex-« grenat ». Dans cette fin de partie débridée, Lombardo ratait l’immanquable à la 92e minute.

Sans atteindre des sommets, ce derby romand réserva quelques phases attrayantes. L’autorité du meneur de jeu xamaxien Simo mais aussi la progression de son frère de couleur Mangane furent remarquées dans le camp xamaxien. Du côté servettien, c’est aussi un joueur de souche africaine, Bah, qui se révéla l’élément le plus performant avec le gardien Roth. Dommage, Lombardo, le plus talentueux de tous, n’était pas dans un jour faste.

Arbitre : Carlo Bertolini. 6.127 spectateurs.

FC Servette : Roth ; Bah, Jaquet, Bratic, Cravero ; Lombardo, Londono (65e Hilton), Diogo, Comisetti (58e Obradovic); Thurre, Galvao (76e Kader).

Neuchâtel/Xamax :
Bettoni ; Mangane, Barea, Portillo, Buess ; M’Futi, Bättig, Simo, Wiederkehr (68e Sanou) ; Leandro, Rey (82e D’Amico).

Plan du site | 2002 Copyright © Stade de Genève - Web design by Aldemos