home
complexe
les acteurs
sponsoring et publicité
accès
contact
liens

NEWS de Jacques Ducret
Octobre 2002
Valse des entraineurs en Autriche

La candidature commune de la Suisse et de l'Autriche pour l'organisation de l'Euro 2008 a tout naturellement resserré les liens entre les deux fédérations. L'ASF et l'OEFB partagent les mêmes préoccupations et nourrissent les mêmes espoirs. Leur football d'élite mène un combat difficile sur le plan économique. Un vote favorable du comité exécutif de l'UEFA, le 13 décembre prochain à Nyon, insufflerait un nouvel élan, gagnerait les faveurs de nouveaux sponsors.

Si en Suisse, la belle santé du FC Bâle est l'arbre qui cache la forêt, en Autriche, Sturm Graz n'est plus la scintillante figure de proue d'autrefois. En septembre, après un échec devant Maccabi Haïfa en éliminatoire de la Ligue des champions, l'entraîneur Ivica Osim abandonnait une charge qu'il occupait depuis 8 ans. Cette saison, l'Autriche n'est pas représentée en "Champions Ligue". En Coupe de l'UEFA, le FC Kärtnen Klagenfurt s'est fait sortir par une autre formation israelienne, Hapoel Tel Aviv. Déconvenue encore plus grande pour AK Graz éliminé par les Cypriotes d'Apoel Nicosie. Encore sous le choc de cet échec humiliant, AK Graz encaissait un retentissant 4-0 au Schwarzeneggerstadion face à Austria. Ce résultat condamnait l'entraîneur Christian Keglevits. Le centième anniversaire du "Grazer Athletik Club" est terni par un record peu enviable : en l'espace d'une année, quatre entraîneurs se seront succédé à la tête de l'équipe première !

Meilleure équipe du moment, Austria Vienne est la parfaite illustration des incohérences actuelles de la "Bundesliga" autrichienne. Alors que l'équipe
occupait la première place du championnat avec quatre points d'avance et qu'elle avait eu le mérite d'éliminer Shaktior Donetsk au premier tour de laCoupe de l'UEFA, son entraîneur Walter Schachner était limogé après avoir été engagé quatre mois auparavant. Le tout puissant président Frank Stronach, surnommé "Big Spender", lui retirait sa confiance en sortant un argument imparable : "Il manque d'expérience !". Son successeur, Christian Daum, est effectivement un technicien plus chevronné. Mais ces dernières années, l'ex-coach de Bayer Leverkusen a surtout défrayé la chronique pour des raisons extra-sportives (usage de la cocaïne).

Le champion en titre, le FC Tirol s'est vu retirer sa licence en juin. Il accusait un découvert de 16 millions d'Euros. Son manager Hochstaffl se retrouvait sous les verrous et son président Bruckmüller n'échappait pas à des poursuites pénales. Les éléments les plus cotés de l'équipe première partaient aux quatre vents. Les autres étaient récupérés par SPG Wattens/Wacker, qui caracole en tête du groupe Ouest de la 3e division. Fort heureusement, la dissolution du FC Tirol, qui fit longtemps la fierté de la ville d'Innsbruck, ne remet pas en cause les travaux d'agrandissement prévus au Tivoli-Neu. Dans une certaine mesure, elle les facilite.
De toute façon, le stade devait être fermé jusqu'en 2004. Sa réouverture pourrait coïncider avec une promotion au sein de l'élite nationale du SPG Wattens/Wacker.

jd
haut

Archives :

-Trois matches de l'Euro 2008 au Stade de Genève
-FC Servette : l'Europe est à sa portée
-Les adieux aux Charmilles : de Jacky Fatton à Patrick Muller
-FC BALE : La clef du succès
-L'Euro 2004 : premier bilan
-Valse des entraineurs en Autriche
-Des mécènes font la force du football alémanique


Plan du site | 2002 Copyright © Stade de Genève - Web design by Aldemos