home
complexe
les acteurs
sponsoring et publicité
accès
contact
liens

NEWS de Jacques Ducret
Janvier 2003
L'Autriche et la Suisse hibernent

L'Autriche et la Suisse sont en hibernation. Chez les co-organisateurs de l'Euro 2008, le football est actuellement en sommeil. Il ne fait plus la " une " des rubriques sportives. Toutefois, les Autrichiens conservent un semblant d'activité grâce à la vogue des tournois en salle. Ceux-ci ne jouissent pas du même engouement en Suisse. Malgré des efforts promotionnels louables lors de son lancement, le championnat " in door " n'a duré qu'un temps. Le manque d'intérêt était flagrant. La concurrence du hockey sur glace est beaucoup plus forte entre Zurich et Genève qu'entre Vienne et Bregenz.

Les problèmes de trésorerie que pose un arrêt de trois mois soulèvent en revanche les mêmes interrogations dans les deux pays. Le directeur sportif d'Austria, Peter Svetits, a lancé un pavé dans la mare en remettant en cause la durée de l'interruption hivernale. Il plaide pour un début de championnat retardé. Plus question de matches officiels en juillet selon lui. L'allongement de la pause estivale permettrait une meilleure préparation, diminuerait le risque de blessures. Les joueurs bénéficieraient d'une vraie plage de récupération. Cette proposition suscite une vive polémique. Des arguments cent fois ressassés refont surface. Ils ont déjà été maintes fois exposés par la presse helvétique. Malgré le réchauffement de la planète, la météo continue à jouer des tours pendables aux footballeurs. Il suffit d'entendre le concert de lamentation en France voisine. La Ligue professionnelle est durement critiquée pour avoir programmé deux journées de championnat de L1 en semaine au mois de janvier.

Des renvois en cascade, des matches joués à la limite de la régularité, des affluences décevantes laissent un bilan négatif d'une telle initiative dictée par les engagements contractuels pris avec les différentes chaînes de TV.

Le championnat d'Autriche se joue selon la formule que la Suisse adoptera la saison prochaine. Quatre tours pour dix clubs, soit un total de 36 matches.La 21e journée s'est déroulée le 30 novembre 2002. La reprise est fixée au 22 février 2003, alors que le championnat suisse ne reprendra que le 2 mars. Les Autrichiens connaissent déjà leur champion 2002/2003. A moins d'un tremblement de terre, Austria Vienne, qui compte 13 points d'avance sur son second (SV Pasching) succédera au FC Tirol Innsbruck au soir de la 36e journée, le 30 mai 2003.

Sous la direction du très médiatique Christoph Daum, les Viennois survolent la compétition. Ils sont aussi brillants sur le parquet que sur le gazon comme le prouve leur récent succès au traditionnel trophée de la " Wiener Stadthalle ". Elu meilleur gardien du tournoi, Thomas Mandl (23 ans) est l'un des points forts de l'équipe. Au même titre que son buteur, Radoslav Gilewicz (31 ans). Transfuge du FC Tirol, le Polonais porta les couleurs du FC Saint-Gall à ses débuts en Europe occidentale. Au contraire des Bâlois de Christian Gross, Gilewiczi et ses camarades ne se sont pas illustrés sur le plan international. Leur parcours en Coupe de l'UEFA a été stoppé en seizième de finale par le FC Porto. Vainqueurs 1-0 à Vienne, les Portugais s'imposèrent 2-0 au stade Antas.

jd

Haut

Archives :

-La hotte du Père Noël
-Trois matches de l'Euro 2008 au Stade de Genève
-FC Servette : l'Europe est à sa portée
-Les adieux aux Charmilles : de Jacky Fatton à Patrick Muller
-FC BALE : La clef du succès
-L'Euro 2004 : premier bilan
-Valse des entraineurs en Autriche
-Des mécènes font la force du football alémanique


Plan du site | 2002 Copyright © Stade de Genève - Web design by Aldemos