home
complexe
les acteurs
sponsoring et publicité
accès
contact
liens

LA CHRONIQUE de Jacques Ducret
Mars 2003
Le FC Zurichois et ses virtuoses argentins

Adversaire du FC Servette, ce mercredi 26 mars (coup d’envoi à 20h.00) au Stade de Genève, le FC Zurich se retrouve le dos au mur. Il doit impérativement l’emporter. Dimanche, il a quitté sous les sifflets du public la pelouse du Letzigrund à l’issue de son match contre le FC Thoune (1-1). Inférieur aux Oberlandais sur le plan du jeu collectif en dépit de la richesse de son effectif, le « onze » zurichois ne tient pas le rôle attendu dans ce tour final. Derrière les Grasshoppers et le FC Bâle, il apparaissait comme le prétendant le plus logique à une troisième place synonyme de qualification européenne. Or en ce début d’année, la formation de Georges Bregy n’a pas fait mieux que le FC Servette (deux nuls et une défaite).

A La Praille, l’entraîneur du « FCZ » sera privé de trois titulaires importants. Son gardien slovaque Miroslav König, son défenseur marocain Tario Chihab et son buteur guinéen Alhassane Keita sont à la disposition de leur équipe nationale respective. Ce handicap n’est pas insurmontable. Les solutions de rechange ne manquent pas. Ainsi, durant la pause hivernale, l’Ivoirien Kanga Akale, engagé par Auxerre, a été remplacé par l’international Francesco Di Jorio.
Le président Sven Hotz, le dernier grand mécène du football suisse, est toujours prêt à un nouvel effort financier si le besoin s’en fait sentir. A l’intersaison, il s’offrait le luxe d’engager Sergio Bastida, ce stratège sud-américain que Roberto Morinini aurait tant voulu amener dans ses bagages au FC Servette. Bastida, qui fit les beaux jours du FC Lugano, aura à cœur de briller face aux « grenat ». Il évolue aux côtés de son compatriote argentin, Francisco Guerrero (25 ans). Ce « neuf et demi » jouissait d’une cote énorme à Buenos Aires sous les couleurs d’Independiente. Lorsqu’il débarquait en Suisse, à l’été 2001, sa valeur marchande était à la baisse en raison d’une mauvaise blessure au genou. Il a longtemps peiné avant de retrouver l’intégralité de ses moyens.Dimanche, il a marqué son troisième but en championnat depuis son arrivée en Suisse.

En proie au doute, ce FC Zurich n’a remporté qu’une seule victoire au cours de ses dix dernières rencontres de LNA et n’a récolté que huit points. Il semble donc à la portée d’un FC Servette régénéré.

jd


Haut

Archives :

-Les raisons du limogeage de Roberto Morini
-La riche histoire des Young Boys
-Stade de Genève: « J-20 »
-De Köbi Kuhn à Jacques Santini
-Menaces sur les équipes nationales
-L'Autriche et la Suisse hibernent
-La hotte du Père Noël
-Trois matches de l'Euro 2008 au Stade de Genève
-FC Servette : l'Europe est à sa portée
-Les adieux aux Charmilles : de Jacky Fatton à Patrick Muller
-FC BALE : La clef du succès
-L'Euro 2004 : premier bilan
-Valse des entraineurs en Autriche
-Des mécènes font la force du football alémanique


Plan du site | 2002 Copyright © Stade de Genève - Web design by Aldemos