home
complexe
les acteurs
sponsoring et publicité
accès
contact
liens

LA CHRONIQUE de Jacques Ducret
Avril 2003
Les nouveaux visages de la Squadra Azzurra

Le public du Stade de Genève découvrira le mercredi 30 avril les nouveaux visages de la « Squadra Azzurra ». Giovanni Trapattoni profitera certainement de ce match amical contre la Suisse pour élargir sa revue d’effectif. Il a déjà procédé à plusieurs essais fructueux lors des rencontres sans enjeu contre la Turquie en novembre 2002 et face au Portugal en février.

L’un des plus réussis fut celui de Fabrizio Miccoli (23 ans). L’attaquant de Pérouse a fêté sa première sélection par une victoire contre les Lusitaniens à Gênes (1-0). Un mois et demi plus tard, il relayait Totti à la 86e minute à Palerme, en éliminatoire de l’Euro 2004, contre la Finlande. Certes, sa participation au succès (2-0) était mince mais il semble avoir convaincu le sélectionneur de sa valeur. Entre 1996 et 1997, il disputait une dizaine de rencontres avec la sélection junior des « M18 » alors qu’il portait les couleurs d’un club de C1, Casarano. A 19 ans, il découvrait les luttes âpres du purgatoire de la série B avec Ternana. Oublié dans sa province, Miccoli n’a jamais figuré parmi les « M21 ». Il a fallut son transfert de Terni à Pérouse pour qu’il refasse surface. Des débuts tonitruants en série A ont permis à cette petite boule de muscles (1m68/64 kg.) de forcer les portes de l’Italie A. Comparé au Brésilien Romario en raison de sa morphologie et de son culot, le trapu Fabrizio appartient à la Juventus qui l’avait acquise pour la somme de 8 millions d’euros. Il fait simplement l’objet d’un prêt à Pérouse. En juin, dit-on, la Juventus le placerait à la Lazio mais pour une saison seulement.

Tant par sa morphologie que par ses caractéristiques techniques, Bernardo Corradi (1m.89/86 kg) est fort différent de Miccoli. A 27 ans, il n’est plus précisément un espoir. Il doit son affirmation tardive à la concurrence étrangère. Celle-ci est impitoyable en attaque. Après un passage décevant en série A avec Cagliari en 1999/00 (20 matches/0 but), il a saisi sa chance à Chievo Vérone. Il a été l’un des artisans de la promotion en Série A (00/01) avant de marquer dix buts la saison dernière. Transféré à la Lazio pour une somme évaluée à 12 millions d’euros, il est aujourd’hui convoité par la Juventus. En Corradi, les Turinais tiennent le successeur idéal de David Trezeguet si d’aventure celui-ci partait à la fin de l’actuelle saison. Auteur de l’unique but du match contre le Portugal, le grand Bernardo remplaça Vieri contre la Finlande à la 82e minute.

Corradi et Miccoli ne sont pas les seuls nouveaux visages du compartiment offensif. L’Italo-Argentin Mauro Camoranesi (Juventus) vient de s’imposer comme un titulaire indiscutable en équipe d’Italie. Trapattoni ratisse large. Il est fortement intéressé par l’ailier gauche de Pérouse, Fabio Grossi (25 ans) mais aussi par Federico Cossato (30 ans) dont le cas n’est pas banal. Ce grand gabarit (1m.88/78 kg.) est depuis cinq ans l’un des meilleurs atouts de l’équipe la plus attachante de la Péninsule, Chievo Vérone.

jd

Haut

Archives :

-Le FC Thoune : une gestion sportive exemplaire
-L'Italie promet du spectacle au Stade de Genève
-Le FC Zurichois et ses virtuoses argentins
-Les raisons du limogeage de Roberto Morini
-La riche histoire des Young Boys
-Stade de Genève: « J-20 »
-De Köbi Kuhn à Jacques Santini
-Menaces sur les équipes nationales
-L'Autriche et la Suisse hibernent
-La hotte du Père Noël
-Trois matches de l'Euro 2008 au Stade de Genève
-FC Servette : l'Europe est à sa portée
-Les adieux aux Charmilles : de Jacky Fatton à Patrick Muller
-FC BALE : La clef du succès
-L'Euro 2004 : premier bilan
-Valse des entraineurs en Autriche
-Des mécènes font la force du football alémanique


Plan du site | 2002 Copyright © Stade de Genève - Web design by Aldemos