home
complexe
les acteurs
sponsoring et publicité
accès
contact
liens

LA CHRONIQUE de Jacques Ducret
7 décembre 2006
Du rugby haute gamme au Stade de Genève

Avant de devenir l’un des clubs phare du football helvétique, Servette FC regroupait essentiellement à sa création, soit à la fin du XIXe siècle, des amateurs de rugby. Curieusement le ballon ovale fut rapidement délaissé. En dépit d’efforts méritoires, cette discipline sportive n’a jamais mobilisé de nombreux pratiquants que ce soit à Genève et dans le reste de la Suisse. Mais elle exerce un pouvoir d’attraction indéniable sur la grande masse des téléspectateurs. Pour la première fois, les Genevois auront le privilège d’assister de visu à une rencontre de haute gamme.

Désireux d’accueillir le champion d’Europe en titre dans un cadre moins étriqué que celui de son stade Pierre Rajon (9441 places), CSBJ Bourgoin Jallieu s’est adressé à la Fondation du stade de Genève.  Située dans l’axe Chambéry-Lyon, la cité de Bourgoin Jallieu compte 23 000 habitants mais elle possède l’une des plus fortes équipes françaises du monde de l’Ovalie. Les rugbymen de l’Isère participent à la Coupe d’Europe (groupe 4) appelée Heinecken Cup. A Genève, le dimanche 14 janvier 2007 à 14h, ils seront opposés à la formation irlandaise de Munster, détentrice du titre.

A l’instar de nombreux clubs français, le « CSBJ » présente un effectif très cosmopolite. Parmi les stars de son « quinze », le pilier argentin Pablo Cardinali (117 kg.) et la deuxième ligne irlandais Bryce Williams (2m.02/111 kg) sont de véritables montagnes de muscle. Leur force athlétique sera précieuse face à des adversaires qui font la loi dans les grandes confrontations interclubs.

C’est à Cardiff devant 90 000 spectateurs, que Munster enleva la finale 2006 aux dépens de Biarritz (23-12). L’équipe de la côte basque avait ouvert la voie en matière de délocalisation. Elle n’a pas hésité à fixer certains matches, au-delà de la frontière en choisissant le stade ultra moderne de la ville espagnole de Saint-Sébastien.

Le club irlandais est le porte drapeau de la province irlandaise de Munster. Il dispute alternativement ses matches à Limerick et à Cork. L’essentiel de son recrutement provient de clubs de la région qui disputent la All Ireland League.

Munster s’enorgueillit d’être la seule équipe irlandaise à avoir jamais battu La Nouvelle Zélande. Le 31 octobre 1978 au Thomond Park de Limerick, les All-Blacks s’inclinaient sur la marque de 12-0. A noter que le match fut immortalisé dans une pièce de théâtre de John Breen, « Alone It Stands » qui fut un grand succès.

Jusqu’au 20 mai 2006, le Munster était souvent appelé « la meilleure équipe à n’avoir jamais remporté la  Heineken Cup ». Les Irlandais avaient déjà atteint la finale en 2000 et en 2002. Comme le dit Pierre Raschi, entraîneur du « CSBJ » : « Munster c’est la référence en Europe. »

Au Stade de Genève, pour cette première rencontre de rugby, le public aura le privilège de voir à l’œuvre l’un des meilleurs demis d’ouverture de la planète, Ronan O’Gara. Ce passeur hors pair compte 66 sélections avec l’équipe nationale de l’Eire mais il a vécu jusqu’à l’âge de 20 ans en Californie, plus particulièrement à San Diego. Il y a dans son jeu cette vista que l’on retrouve chez les grands « quarter back » du football américain. Le troisième ligne Anthony Foley (33 ans) capitaine du team, personnifie toute l’indomptable vigueur irlandaise. Dans son genre, il est aussi une attraction.



jd


Haut

     » Chroniques précédentes


Plan du site | 2002 Copyright © Stade de Genève - Web design by Aldemos